Avertir le modérateur

mardi, 23 novembre 2010

Printemps/Eté 2011: "petits" noms, grandes collections (partie 2)

On continue avec le deuxième épisode de la série "créateurs à suivre à l'été 2011". Pas de Chloë, de Gucci ni d'YSL dans les rangs, mais des collections peut-être plus inventives, portables et rafraîchissantes. A copier dès que les beaux jours reviendront...


Loewe

Loewe.jpg

Sans doute ma tenue préférée. Un mix entre Audrey Hepburn et une héroïne de Walt Disney (l'ironie en plus). Tout est parfait..


Z Spoke by Zac Posen

Z spoke by Zac Posen.jpg

T-shirt second degré, jupe en faux jean, sac d'écolière. Le chic insolent et tranquille.


Theory

Theory.JPG

Les chaussures bleutées électrisent follement cette tenue masculine au noir radical.


Erdem

Erdem.jpg
Broderie champêtre à l'anglaise et délicieuses spartiates colorées.


Jason Wu
Jason Wu.jpg
Broderie tout aussi sexy dans une version psyché légèrement plus inquiétante.


Michael Kors

Michael Kors.JPG

Des années 60, il faut savoir parfois garder l'essentiel: coupes droites, couleurs flashy, cheveux naturels.


Giambattista Valli

Giambattista Valli.JPG

On garde la même structure et on fait jouer le contraste couleur/imprimé pour plus de modernité.


Jeremy Scott

 

Jeremy Scott.jpg

Un mix élégant entre un maillot une et deux pièces, pour les indécises à la plage.

 

Zucca

Zucca.JPG

Rétro mais pas trop, cet ensemble jupe/chemisier a des faux airs de robe de danseuse.

 

Wunderkind

Wunderkind.jpg

Et enfin, un costume pour homme charmant signé Wunderkind. Le pantalon 7/8, toujours aussi chouette!

 

J'espère que cette petite sélection vous a plu! A venir, les tenues des "grands" couturiers qui m'ont également marquée... Be patient!

14:20 Publié dans Vêtements | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 16 novembre 2010

Printemps/Eté 2011: "petits" noms, grandes collections (partie 1)

Leur nom ne vous dit peut-être pas grand chose, pourtant ces créateurs ont proposé des défilés très inspirés lors de la dernière Fashion Week. Petit abécédaire des griffes à copier cet été, loin des blockbusters habituels de la mode (sources images: style.com).

 

3.1 Philippe Lim


3.1 Philippe Lim robe.JPG

L'indémodable "PRN" (petiterobenoire) boostée par un col neo-vintage assorti au sac.

 

Akris

 

Akris.jpg

Pochoirs de couleur, imprimés japonisants et asymétrie tout en douceur.

 

Anne Valérie Hash

 

Anne Valerie Hash.jpg

Pantalon roulotté + bretelles fines + tons crème = totale fluidité.

 

Antonio Marras

 

Antonio Marras.jpg

Coeur croisé et gaine délicate portés sous un manteau kaki brodé.

 

Badgley Mischka

 

Badgley Mischka.JPG

Une robe de bal aérienne qui se marie parfaitement avec la coupe frisée.

 

Barbara Bui

 

Barbara Bui.jpg

Portés façon cowboy, le kaki et les sandales ont de beaux jours devant eux.

 

Carlos Miele

 

Carlos Miele.jpg

Radicalité du contraste et sobriété sportswear de la coupe: pas besoin d'esbrouffe.

 

Catherine Malandrino

Catherine Malandrino.JPG

Une paire de collants-spartiates tricotés, il fallait oser.

 

Charles Anastase

 

Charles Anastase.jpg

Un chemisier d'enfant, mais des maxi talons: vive le brouillage des pistes.

 

Collette Dinnigan

 

Collette Dinnigan.JPG

Brodé, doré, rebrodé, redoré. C'est cute mais pas cucul.

 

Dsquared²

 

Dsquared².jpg

Total look androgyne, jusqu'au bout de la montre-gousset.

lundi, 15 novembre 2010

Dans le skatepark imaginaire d'Hermès

Voici une petite vidéo bizarre trouvée sur Twitter le blog Mastercom. Une publicité pour Hermès, plus précisément, qui va piocher ses références du côté de la rue et non des boxes de chevaux, comme la marque française en avait l'habitude.

Sauf que voilà, plutôt que de filmer des djeun's en train de faire du skate ou de fumer des joints avec un sac Hermès en bandouillère, la marque de maroquinerie a préféré filmer cinq doigts de main qui jouent à la planche à roulette dans un univers romantico-street-théâtreux. Pas grand chose à voir avec Paranoid Park donc, le film de Gus Van Sant: cela donne plutôt naissance à une création silencieuse et vaguement absurde qui oscille entre tradition psychorigide et simple liberté du geste.

Avec cette dimension importante chez Hermès: l'humain reste très en retrait. Que ce soit un cheval, une main, un skate, une calèche... l'objet est une extension indissociable de l'homme et incarne à lui seul l'invitation au voyage dont la marque se revendique. On n'est pas le Dieu du commerce (et des voleurs) pour rien...

Pour en savoir plus sur le "finger skating", voir d'autres vidéos par ici.

18:25 Publié dans Sur le net | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu