Avertir le modérateur

mardi, 23 novembre 2010

Printemps/Eté 2011: "petits" noms, grandes collections (partie 2)

On continue avec le deuxième épisode de la série "créateurs à suivre à l'été 2011". Pas de Chloë, de Gucci ni d'YSL dans les rangs, mais des collections peut-être plus inventives, portables et rafraîchissantes. A copier dès que les beaux jours reviendront...


Loewe

Loewe.jpg

Sans doute ma tenue préférée. Un mix entre Audrey Hepburn et une héroïne de Walt Disney (l'ironie en plus). Tout est parfait..


Z Spoke by Zac Posen

Z spoke by Zac Posen.jpg

T-shirt second degré, jupe en faux jean, sac d'écolière. Le chic insolent et tranquille.


Theory

Theory.JPG

Les chaussures bleutées électrisent follement cette tenue masculine au noir radical.


Erdem

Erdem.jpg
Broderie champêtre à l'anglaise et délicieuses spartiates colorées.


Jason Wu
Jason Wu.jpg
Broderie tout aussi sexy dans une version psyché légèrement plus inquiétante.


Michael Kors

Michael Kors.JPG

Des années 60, il faut savoir parfois garder l'essentiel: coupes droites, couleurs flashy, cheveux naturels.


Giambattista Valli

Giambattista Valli.JPG

On garde la même structure et on fait jouer le contraste couleur/imprimé pour plus de modernité.


Jeremy Scott

 

Jeremy Scott.jpg

Un mix élégant entre un maillot une et deux pièces, pour les indécises à la plage.

 

Zucca

Zucca.JPG

Rétro mais pas trop, cet ensemble jupe/chemisier a des faux airs de robe de danseuse.

 

Wunderkind

Wunderkind.jpg

Et enfin, un costume pour homme charmant signé Wunderkind. Le pantalon 7/8, toujours aussi chouette!

 

J'espère que cette petite sélection vous a plu! A venir, les tenues des "grands" couturiers qui m'ont également marquée... Be patient!

14:20 Publié dans Vêtements | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 02 septembre 2010

Comment avoir la classe à la rentrée

Nous voilà donc le 2 septembre.

Ce matin, des millions d'écoliers ont rejoint leur école après deux mois de vacances, tandis que je finissais d'éplucher les 420 pages du Elle de la rentrée. Après décompte, j'ai dépassé le millier de pages "mode" feuilletées pour cette seule semaine, sorte d'anno nuovo selon la papesse de la mode Anna Wintour.

Alors, que mettre dans son cartable pour cette nouvelle saison? Réponse en dix leçons.

 

Toutes des Mad Girls

Autant le dire d'entrée, la série Mad Men, dont la saison 4 a encore sifflé une grosse dose d'Emmy Awards cette année, est sur toutes les lèvres. Stars des podiums, les robes façons Grace Kelly, incarnées dans la série par l'enfantine Betty, sont LA silhouette chic du moment: légèrement bouffantes, coupées strictement aux mollets, avec une taille très dessinée voire ceinturée. La classe américaine version early 60's, qui hante toute la collection Louis Vuitton automne-hiver 2010.

Pour jouer les princesses dès l'aube au milieu des feuilles mortes...

Stylemadmen-vuitton.jpg

Publicité Louis Vuitton

Le nez dans la moutarde

A cheval entre le jaune paille et le camel, le jaune moutarde est une couleur d'équilibriste. Elle peut vite donner la jaunisse à qui n'a pas le teint assez pâle (ce jaune ne ressort pas sur les peaux mates). Mais heureusement elle s'accord avec le-noir-le-gris-le-marron, nos chers basiques hivernaux. Pas bête, Miranda de "Sex and the City" l'avait déjà adoptée cet été. Porté avec un collant de laine noir, ça marche aussi bien en hiver. (Voir: le chemiser de chez "No collection", aperçu chez Grazia)

moutard-sexandthecity.jpg

Voyez comment l'actrice a accordé sa robe avec les lunettes de Sarah Jessica Parker.

 

L'esprit Top Gun

Après une longue traversée du désert, Tom Cruise refait peu à peu surface, notamment grâce à son rôle de producteur fou dans le film "Tonnerre sous les tropiques". Mais de cet acteur, on se souviendra surtout de ce bombardier, objet fétichisé par toute une génération d'aspirants GI's. On le retrouve cette année chez Schott, BA&SH ou Pringle, plus ou moins moutonné, toujours rebelle. Pour des vacances au Lac Vert en toute tranquillité.

topgun.jpg

Pimp my ride!

 

chichi.jpgLe pantalon taille haute

Egalement ressurgi de l'abîme des années 90, le jumeau du Levi's 501 veut faire son entrée dans la cour des grands. Déjà très prisé par Jacques Chirac et Chloë Sevigny (qui a copié qui ?), cette relique nécessite néanmoins d'avoir un fessier plutôt rebondi si l'on veut éviter d'être confondue de dos avec Pierre Palmade. En version short, le rendu pin-up grunge est tout aussi mimi.

.sevignytaillehaute.jpg

Le sac de mamie

Petite pensée pour Bernadette au passage: qu'elle se rassure, le sac de mamie n'est plus du tout ringard! Au contraire: cet accessoire anciennement réservé aux fifilles devient, par ricochet, très inspirant. Bicolore, en cuir ou en tissu, avec ou sans armatures... Plus c'est strict, et plus c'est fun. La marque Chloë en a tiré la collection "Darla", magnifique. Vuitton (ci-dessous), dans son trip princier, n'a pas résisté non plus au compagnon N°1 de la reine d'Angleterre. A porter sur une tenue cool et décalée.

sacdemamievuiton.jpg

 

Les chiens

Eh oui. Les chats-clavistes, les chats-poubelles et les chats-peaux-de-pailles (LOL) ont fait leur temps. Alors que la crise voyait dans les félins l'image d'un esprit revêche et frondeur, la croissance à venir nous rappelle que nous sommes tous, au fond, des gros doudous pleins d'affection. Paris Hilton l'avait bien compris, c'est dire. A l'instar des Inrocks, l'époque réhabilite enfin le meilleur ami de la femme après l'homme. Comment ça, vous n'avez jamais songé vous marier avec un boxer ?

parishiltonchien.jpg

 

L'imprimé girafe

Pour cet automne, certains sont tentés de nous refaire le coup du léopard, qui va si bien à la chanteuse Alison Mosshart. Mais on ne réchauffe pas une tenue avec du réchauffé. Ma mission pour la rentrée sera donc de trouver une boutique pratiquant l'imprimé girafe (autre que chez Giuseppe Zanotti, qui en a dessiné mais argh le porte-monnaie): même esprit savane, mêmes couleurs félines, mais plus rigolo. Et puis comme ça, j'aurai au moins un point commun avec Victoria Beckham.

girafe-beckam.jpg

Posh Spice de la Jungle.

 

Un hiver à Meugève

L'hiver ne rime pas seulement avec sirop d'érable et Père Noël. Pour moi, il évoque également un genou tordu au cours d'un séjour en pleine montagne. Alors à défaut de crâner dans les Alpes en combi-bibendum chaussée d'après-skis à carreaux, je vais plutôt investir dans un pull en laine bien chaud décoré comme un sapin. Un motif "jacquard" pouvant se révéler très féminin s'il est porté sur un slim discret ou, pourquoi pas, à même un collant (repéré notamment chez Sonia Rykiel et Kookaï). Si vous en trouvez un avec des rennes dessus, faites-moi signe!

Etamjacquard.jpg

La femme Etam toute de flocons vêtue.

 

Les gros seins

On a beau reprocher à Amy Winehouse de s'être offert deux implants après sa Xème rehab, il en est une dont la poitrine met tout le monde d'accord: Christina Hendricks. Pas vraiment une it-girl, cette héroïne de Mad Men (encore!) fascine par son portail renversant. Scarlett Johansson a l'air d'un poteau d'abris-bus, à côté. Conclusion: les bonnets lourds n'ont plus de complexe à avoir... En plus, cette rousse toute mimi joue de sa séduction avec un grand flegme, ce qui rajoute à son charme... Res-pect.

grosseins.jpg

 

Les breloques dorées

C'est un détail qui fait toujours mouche: l'or, greffé sur un vêtement. En plastron, en épaulette, en manche, en bouton... Sa lumière saharienne romantise une tenue en un tour de main. On le découvre cette saison chez Moschino, par exemple, qui greffe des dizaines de petits anneaux sur des pulls très fins. Autre démonstration parfaite avec l'actrice Judy Geer, dont le top crée une fausse impression de duvet doré et chatoyant.

doré-rihanna.jpg

Doré glamour et futuriste pour Rihanna, dans un total-look réussi.

 

Voilà, c'est à peu près tout ce qu'il fallait mettre dans son cartable pour cette rentrée. Evidemment, le programme évoluera en cours d'année...

Bonne reprise à toutes et à tous, si ce n'est déjà fait. Je ne peux m'empêcher de joindre ce court extrait du film P.R.O.F.S., que la chaîne M6 a diffusé avant hier. Enjoy!

Votre fidèle maîtresse

 

04:34 Publié dans Vêtements | Lien permanent | Commentaires (1)

lundi, 21 juin 2010

Festival de styles au Hellfest

Ce week-end avait lieu le Hellfest, l'un des plus importants festivals de musique métal en Europe (72 000 personnes réunies pendant trois jours dans la cambrousse proche de Nantes). Mais... associer mode et métal? Blasphème!

Pourtant, quand elles laissent tomber leurs t-shirts XXL à imprimés chirurgicaux et leurs New Rock médiévales, les métalleuses savent aussi faire preuve de goût et d'inventivité. Ici-bas, voici quelques idées bien délurées qu'on peut leur emprunter, sans rougir.

 

1.JPG

Les Docks flashy

Incontournables dans la communauté métal, elles alourdissent trop souvent les jambes, a fortiori si les mollets sont un peu garnis. En version pastel (vert amande, jaune, bleu ciel ou rose), les Dock Marteens gagnent en légèreté.

 

 

2.JPG

Le "hoodie" mutin

De jolies oreilles de félin greffées sur le bout d'une capuche... voilà une idée toute simple (elle nous rappelle un certain groupe) qui vient booster un imprimé vu-et-re-revu, en deux petits coups de cornes.

 

 

3.JPG

Le duo "t-shirt / collants"

Si les leggings sont suffisamment opaques, on peut se servir de son "t-shirt trop long" (qui tombe mal sur un jean), pour en faire une robe hypra courte. Seule condition: que le tissu couvre bien le haut des cuisses. Le détail qui tue: une bière à la main, c'est diablement sexy.

 

 

4.JPG

Le sac militant

Eh ouaih, le rock, ça déchire. Souvenez-vous, la dernière collection Comptoir des Cotonniers a imprimé le motto "rock the world" sur de grands tops de couleur ocre. Ici, on retrouve une version plus girly et estivale, sur un simple sac de toile, en grosses capitales roses.

(Tiens, encore un verre de bière!)

 

 

5.JPG

La fleur dans les cheveux

Certes, un tel bouquet, aussi éco-friendly soit-il, ne peut s'exhiber en tout lieu. Mais la fleur dans les cheveux reste, en été, un attirail hippie-chic incontournable. On peut aussi s'amuser à créer pareil bijou avec une vraie fleur cueillie chez son fleuriste, voire chez papa-maman-à-la-campagne.

A noter aussi: les ongles noirs, pour le mystère; les piercings d'oreille, pour leur complémentarité; le liner "oeil de biche", pour sa sensualité.

 

 

6.JPG

Le blouson patchwork

Très simple à fabriquer, le blouson customisé avec des bouts de tissus qu'on aime, pour leur matière ou pour leurs imprimés. On coud une vingtaine de morceaux en alternant les couleurs sur un vieux blouson à 20 euros acheté un lendemain de cuite, dont on aura pris soin auparavant d'arracher les deux manches (pour le côté biker). Les couturières les plus audacieuses peuvent garder l'esprit métal en plaquant, comme ici, des écussons à l'effigie de groupes: Exodus, Motörhead, Hypocrisy, Slayer, Kataklysm, Deicide... (on évitera des formations telles que Dying Fetus ou Cannibal Corpse, un chouillis trop trash).

 

 

7.JPG

Le pantalon schizo

Moitié dépressif - moitié agressif dans sa déclinaison black/panthère, ce pantalon à double tranchant est peut-être l'un des choix les plus aventureux de festivalier. Pas sûre que beaucoup de fashionistas tentent l'expérience à un autre moment qu'Halloween. Au pire, on peut se rabattre sur l'épaisse ceinture écru, qui se marie aussi bien avec l'un qu'avec l'autre.

 

 

8.JPG

Le fuseau

Avouons, le legging, on s'en lasse, même s'il reste un accessoire bien pratique (moins fragile que le collant, plus confortable que le slim). Alors, pour casser l'ennui, cette hardeuse aux couettes vertes a décidé d'enfiler un fuseau sous sa robe à volants. Une technique qui fonctionne aussi bien avec des chaussures en toile que des ballerines. Après tout, un concert de métal remue au moins autant qu'un cours de gym...

 

 

10.JPG

Le tatouage Art nouveau

De faux airs de Klimt ou de Mucha pour ce tatouage très féminin, soyeux et coloré. Même dans un grand bâillement, ce détail nous donne l'air indestructible et fragile à la fois. La définition parfaite d'une métalleuse stylée?

 

 

9.JPG

Le petit "plus" musical

Non, ce n'est pas la coupe de cheveux pré-zombiesque qu'il faut regarder ici, mais plutôt ce que le guitariste de Deftones tient entre ses menottes: oui, ceci est bien une guitare imprimée Louis Vuitton. Snobisme ultime ou vrai second degré, ce néo-métalleux nous aura au moins démontré que les fan(e)s de métal ne sont pas tou(te)s des moutons noirs en masque à gaz. Merci à eux d'apporter un peu d'originalité dans ce vestiaire universel trop souvent monotone!

10:00 Publié dans Vêtements | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : dark, métal, rock, sexy

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu