Avertir le modérateur

mardi, 25 janvier 2011

Calendrier de la Fashion Week parisienne

Depuis hier, et dans la foulée des collections "Homme", Paris vit au rythme de la Fashion Week. Pendant trois jours, la capitale verra défiler les collections Haute-Couture printemps-été 2011 d'une vingtaine de créateurs.

Comme d'habitude, je vous ferai un petit récap en photos des défilés, quand tout sera fini. En attendant, si vous voulez allez poindre le bout de votre nez à l'un d'entre eux, voici le calendrier des réjouissances (source: Mode à Paris):

LUNDI /

Alexis Mabille, au musée Bourdeille (voir le défilé en video)

Christophe Josse, au Palais de Tokyo

Bouchra Jarrar, au théâtre de l'Odéon

Alexandre Vauthier, à la maison de la Chimie

Christian Dior, au musée Rodin

Georgio Armani Privé, à l'espace Vendôme

 

MARDI /

Chanel, au Pavillon Cambon Capucines (à 10h et 12h)

Stéphane Rolland, au théâtre national de Chaillot (à 14h30)

Atelier Gustavolins, au studio Harcourt (à 16h)

Givenchy, (?, à 17h)

Adeline André, à l'hôtel d'Ecquevilly (à 18h)

Maurizio Galante, au Carré d'encre (à 19h)

Julien Fournié, à la mairie du VIe arr (à 20h)

 

MERCREDI /

On aura tout vu, au 85 rue du Faubourg Saint-Honoré (à 10h)

Franck Sorbier, (?, à 11h)

Elie Saab, au théâtre national de Chaillot (à 12h30)

Jean-Paul Gauthier, dans son atelier 325 rue Saint-Martin (à 14h30)

Maxime Simoens, à l'Espace Commimes (à 16h)

Maison Rabih Kayrouz, au couvent des Cordeliers (à 17h)

Valentino, à l'hôtel Salomon de Rothschild (à 18h30)

 

JEUDI /

Joaillerie (Boucheron, Chanel, Chaumet, Dior, Van Cleef & Arpels, mais les lieux sont tenus secrets...)

dimanche, 23 janvier 2011

Naissance d'un"My Major company" pour la mode

Le site Carnet de Mode, qui propose aux internautes de financer directement des collections de créateurs, vient tout juste d'être lancé.

carnet.jpg

Collection Simoné Sauvage, une des griffes présentes sur le site.

Une initiative pionnière dans le monde de la mode, qui s'inspire des différents labels communautaires de musique déjà existants comme My Major Company, célèbre pour avoir révélé le chanteur Grégoire (voir l'article de Numérama). Le principe est le même (j'aime, je finance et je récolte les fruits de mon investissement), il faut juste remplacer "musique" par "vêtements" et trifouiller les chiffres un peu différemment.

comment_participer.jpg

Pour comprendre en détail comment fonctionne ce site, cliquez ici.

La soirée de lancement du site a eu lieu il y a deux semaines au Chacha Club, un des nouveaux endroits chics-et-chouettes de la capitale. De jeunes demoiselles ont défilé dans la salle, entre le bar et les banquettes (!) et je peux vous assurer que certaines silhouettes avaient vraiment de l'allure.

 Seul petit hic: comme on parle de pièces produites en très petit nombre, les prix sont assez élevés. Mais l'avantage, c'est que plus de gens apportent leur deniers pour financer les projets, et plus les prix à l'achat baissent. Et pour le coup, recevoir ce genre d'objet à la maison a bien plus de classe que de pouvoir profiter d'un showcase de Grégoire.

Espérons juste que l'aventure Carnet de mode ne connaitra pas le même destin que Spidart, un des sites cousins de My Major Company...

samedi, 08 janvier 2011

Best of de l'année 2010

Il est peut-être un peu tard pour s'y mettre, mais tant pis: voici un petit classement des dix événements "mode" qui ont le plus marqué l'année 2010.

Forcément subjectif, forcément sélectif, j'espère quand même que ce résumé donnera un panorama un peu complet de ce qui s'est passé l'an dernier... n'hésitez pas à réagir si vous le trouvez injuste :)

 

1. LA CRISE, C'EST FINI

On pensait que le secteur du luxe, touché de plein fouet par la crise de 2008, serait moribond pendant des années... que nenni. A l'instar des magasins Vuitton qui ont dû fermer plus tôt à la fin de l'année pour cause de stocks manquants, les grandes marques de luxe se sont globalement portées comme des charmes en 2010.

Voir l'article de 20minutes sur le sujet.

vuitton.jpg

Après deux ans de n'importe quoi, tout est à peu près rentré dans l'ordre (© Flickr / NiceBastard)

 

2. LES FRANCAISES ONT LA COTE

Audrey Tautou, Mélanie Laurent, Mélanie Thierry, Clémence Poésy, Léa Seydoux... si on ne les croise pas dans une pub pour un parfum, ces jeunes Françaises jouent dans un Tarantino ou font la Une des plus grands magazines. A Hollywood comme à Paris, Marion Cotillard a fait des émules... Cocorico! Tout ça est bien rafraîchissant, mais attention, l'overdose du Made In France n'est jamais bien loin.

Leaseydoux.jpg
Léa Seydoux, aperçue notamment chez Ridley Scott et Raoul Ruiz en 2010 (© Flickr / nicogenin)

 

3. CHRISTINA "OMG" HENDRICKS

Avec ses rondeurs de glace italienne et sa rousseur insolente, la secrétaire en chef de la série Mad Men fait fantasmer des millions d'hommes. Son style chicissime, ses lèvres pulpeuses et son brushing toujours intact même après une levrette en font une icone féminine à la fois wild et distinguée. Délicieuse.

christinahendricks.jpg

L'actrice Christina Hendricks. Même quand on ne voit pas ses seins, elle est divine (© Flickr / vagueonthehow).

 

4. ALEXANDER MCQUEEN DISPARAÎT

Créateur de génie, l' "enfant terrible" de la mode Alexander McQueen s'est suicidé le 11 février 2010, la veille des obsèques de sa mère. Il avait 39 ans. Ses collections lyrico-futuristes, dessinées notamment pour la maison Givenchy où il travailla de 1996 à 2001, resteront gravées dans l'histoire de la mode contemporaine. Pour le grand public, le couturier anglais est également celui qui a créé la tenue de Lady Gaga dans son clip Bad Romance.

Alexander_McQueen_by_FashionWirePress.jpg

Alexander McQueen, lors de son défilé Automne-hiver 2009 (© Wikimedia Commons)

 

5. GOSSIP GIRL, LA CONSECRATION

Que l'on aime ou que l'on déteste, il n'empêche. Si l'on a un minimum d'atome crochu avec la mode, on est obligé de se régaler devant les tenues extravagantes de "S" et "B" et les costards expé de Chuck, a.k.a. l'homme le plus fuckable du petit écran. Si la saison 4 peine à se renouveler, elle a marqué une nouvelle étape pour les deux fashionistas new-yorkaises, invitées aux tables des plus grands couturiers lors de la dernière fashion week de Paris (entre autres). Sarah Jessica Parker doit jubiler.

Humhum.jpg

Euh... ok, bon. Comme vous voulez. (© Flickr / ^NaTaSHa^)

 

6. LE HIPSTER, CET INDIVIDU "IN" TOUJOURS UN PEU "OUT"

C'est, avec les mots fashionista et buzz, un des termes anglais les plus usités (et irritants) de l'année 2010. Hipster. Tout le monde s'est écharpé pour savoir à quoi correspondait pourdevré cet individu hypra urbain qui mange du blé au petit déj, porte des slims et des baskets, adore les couleurs vives mais tire la gueule en permanence. Pour moi, c'est un peu le post-bobo anglosaxon, le snob de Boris Vian version tatoué. On peut toujours discuter de l'inventivité stylistique plus ou moins douteuse des hipsters, mais au moins, grâce à eux on se marre bien.

Dickheadiscool.PNG

Capture d'écran de la vidéo Being a dickhead's cool, satire express des hipsters brooklyno-londoniens.

 

7. PIERRE BERGE, TOUJOURS PLUS HAUT

Il y a eu la campagne de Ségolène Royal. Il y a eu la vente des objets Bergé-Saint-Laurent au Grand Palais. Il y a eu le documentaire sur leur vie privée. Il y a eu l'exposition au Petit Palais. Il y a eu les déclarations de mauvais goût sur le Téléthon. Et enfin, le rachat du Monde avec Pigasse et Niel... on se demande ce que Pierre Bergé pourra bien bien imaginer pour 2011. Faire un enfant à Carla Bruni?

Bergé.PNG

L'homme d'affaires Pierre Bergé est l'ancien compagnon d'YSL (© Flickr / Marie Holzman)

 

8. NEW YORK CITY, POMME XXL

J'en avais déjà un peu parlé après les fashion weeks de l'automne 2010 (ici et ici): les créateurs américains qui défilent à New-York sont de loin ceux qui m'ont le plus impressionnée. Tandis que Londres se cherche encore un peu, que Paris vit sur ses acquis et que Milan gigote pour pas grand chose, New York étonne sans cesse. Et en plus, les habits sont mettables. "Kudos".

Proenza.PNG

Le duo de la griffe Proenza Schouler, emblématique de la jeune génération new-yorkaise.

 

9. CHRISTIAN LACROIX BAISSE LE RIDEAU

Signe que la crise a laissé des traces, un des couturiers français les plus respectés se doit de mettre fin à ses créations haute-couture, faute de budgets suffisants. Sa dernière collection, qui compte peu de modèles et a été financée en grande partie par des dons, reste un grand moment de grâce qui ne connaîtra malheureusement pas de suite.

Découvrez Christian Lacroix présente ce qui pourrait être son dernier défilé sur Culturebox !

 

10. L'OVERDOSE DES "BLOGUEUSES MODE"

Eh oui, même s'il parait que j'en fais partie, les blogueuses mode sont devenues la cible numéro 1 de certaines personnes sur le web. Mises à part les lectrices assidues qui ne cessent de "liker" les photos de ces demoiselles endimanchées, et certaines journalistes en panne d'inspiration qui en font des portraits hebdomadaires dans leurs magazines, les blogueuses mode influentes se sont mises à dos la moitié de la Terre. Elles sont sommées de se renouveler si elles ne veulent pas devenir aussi frelatées qu'une bouteille de vodka biélorusse.

 

There is.jpg

You wish.

Sur ces belles paroles, je vous souhaite une excellente année 2011!

*And rock it to the moon*

jeudi, 06 janvier 2011

Sofia Coppola, PLEASE, tais-toi

Ce début d'année 2011 commençait presque bien. Le frigo était encore plein de champagne et de foie gras, il faisait à peu près beau, les avions redécollaient et Nadine Morano n'avait même pas ouvert la bouche.

Oui, mais tout ça, c'était avant Sofia Coppola.

Je sais. Tous les magazines, de Vogue à Télérama en passant par les fanzines de cinéma les plus pointus, tous la portent aux nues. Mais moi, je n'en peux plus, de la jeune Coppola. Son air de rebelle timide, ses looks chiants, ses joulis noeuds dans les cheveux, son sourire gras... Et par-dessus tout, je suis sortie de son dernier film (Somewhere) totalement révoltée. En colère contre ces clichés de bourgeoise mélancolique, d'adulte qui fait semblant de grandir, ses rêves sans ambition.

 

Bande annonce de Somewhere, Lion d'Or à la dernière Mostra de Venise


Somewhere, ce n'est pas seulement un poncif sur l'argent qui ne fait pas le bonheur. C'est pire. Sofia Coppola nous fait croire que les très riches ont en réalité les mêmes soucis que les pauvres. Qu'au fond, nous sommes tous pareil, avec ou sans hélicos, palaces et montres Christian Dior. Que le spleen est peut-être la seule chose partagée entre tous les hommes, que l'on habite Los Angeles (Somewhere), Versailles (Marie-Antoinette) ou Tokyo (Lost in Translation).

Mais ma grande, je n'ai pas besoin de toi pour apprendre que les champs de blé valent mieux qu'un tapis de jetons au poker. Que jouer à Guitar Hero avec sa fille, en vrai, c'est un plaisir simple-mais-génial-quand-même. Je me fous de tes illuminations post-adolescentes. Tu fantasmes la nostalgie et l'impuissance, le vide et les abysses (sublimes). Moi, comme tout le monde, j'essaie juste de ne pas trop boire la tasse. Et je n'ai pas le temps de prendre de photos sous-marines, n'en déplaise au commandant Cousteau.

 

Masque Coppola.PNG
ATTENTION: métaphore.

 

Oui, moi aussi je vénère La Dolce Vita. Moi aussi, j'aurais aimé être Anouk Aimée, vivre dans un dédale doré, une coupe de champagne à la main. Mais le cachemire n'est pas ma seconde peau.

Je repense à cette image déchirante à la fin du film de Fellini, à Marcello qui croise une jeune paysanne sur le bord de mer, un lendemain de fête. Ils s'observent; elle lui sourit, lui reste silencieux. Meurtri par son propre silence.

Fellini ne justifie rien: il aime ces doux fêlés, riches à millions, mais il les laisse cruellement prisonniers de leur condition. Jeune Coppola, Somewhere commence en fait à la dernière séquence: qu'arrive-t-il une fois qu'on lâche vraiment prise? Malheureusement, tu n'en sauras jamais rien. Car toi, tu ne lâcheras jamais prise.

Sofia, tu me fais penser à une chanson pop, une de celles que tu écoutes sans doute en boucle dans ton peignoir Yves Saint-Laurent. Cette chanson, c'est Common People, de Pulp. Une jeune fille à papa, bourrée aux as, s'extasie sur le fait d'avoir des potes fauchés. Relis bien le texte de cette chanson, ma puce. Tu comprendras peut-être un jour. Et ce jour, tous les divans du monde n'y pourront rien. Tu seras éternellement redevenue cette jeune femme brune au physique mou, au regard décharné et à la vie trop belle pour être vraie.

IMAG0284.jpg
Somewhere leads nowhere.

Alors, ma chère Sofia, je t'en conjure: dans ton prochain film, parle-moi de vrais drames, de rêves déchus, de quêtes enfouies. Pas de babioles imaginaires. La grâce n'est qu'un recours, et la noblesse une illusion. Comme le disait Dylan, Don't look back, et sors un peu ta caméra de ton nombril. Le monde t'en sera reconnaissant.

 

PS. A ceux, clairvoyants, qui se demandent ce qu'un tel billet fait sur un blog de mode, sachez que que je voulais en réalité faire un top 10 des stars qui polluent les red carpets, mais que le zèle que j'ai mis à dire ce que je pensais de la N°1 m'a fait repousser la publication du reste du post à dans pas très longtemps.

mercredi, 05 janvier 2011

Sortie ciné: toutes des potiches?

Après le drôle de film de François Ozon, "Potiche", le cinéma s'intéresse à nouveau (mais sous un angle très différent) à la place de la femme dans notre société.

"Images de femmes ou le corset social", documentaire réalisé par Jean-François Ferrillon, sort en salles aujourd'hui. Les critiques presse ne sont pas mirifiques, mais les images ont l'air jolies et avec un peu de chance, le propos féministe du film n'aura pas l'air complètement obsolète ("han! l'apparence, c'est mal").

A défaut de pouvoir aller voir le film aujourd'hui, je vous livre une petite phrase tirée de la bande-annonce: "On a longtemps associé la féminité à l'irrationnel et l'imaginaire". Un bien pour un mal?

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu